fbpx

Entrevistita a Özgür Karahan

By jpe 5 ans ago

Gz- Qu’est-ce qui vous fatigue dans le milieu du Tango ?
OK- Qu’est-ce qui me fatigue dans le milieu de Tango? Il y en avait plain de chose avant mais je les prends plus en sérieux. Maintenant c’est que le Tango, la danse et les tangueras avec qui je danse toute la soirée. Mais c’est une belle fatigue que je conseil à tout le monde

Gz- Où et avec qui avez-vous découvert le Tango ?
OK- La découverte de tango continue toujours mais mon premier contact avec le Tango c’était au bord de la Seine lors de ma première visite à Paris en 2002. Puis quand je me suis installé à Toulouse, j’ai rencontré Maria Caranza qui m’a présenté à Pablo Tegli avec qui j’ai commencé à prendre des cours.

Gz- Pour vous où se joue l’avenir du Tango ?
OK- Musique et des gens. Je crois qu’il nous faut de plus en plus des orchestres qui peuvent continuer à composer. Et qu’on peut danser avec eux dans les milongas.

Gz- Un bon et un mauvais souvenir de Tango ?
OK- Des mouvais souvenirs : quand j’étais débutant j’ai eu des moments durs après les quelles j’ai failli arrêter le tango. Des bons souvenirs, bien sur il y en plein, mais je n’oublie pas ma première festival de Tango à Tarbes. Il y avait tellement de bonnes danseuses et de la bonne musique avec l’orchestre, je ne voulais pas gaspiller même une seule tanda. Je crois que j’ai dansé sans arrêt pendant toute la soirée.

Gz- 3 Tangos / 3 orchestres / 3 danseurs
OK-  Tangos : Llorar por una mujer , Desde de alma, Mi dolor

Orchestres: D’arienzo, Pugliese, Troilo

Il y en a beaucoup de musiciens j’admire 3 n’est pas suffisant Par contre j’adore Biaggi au piano.

El Flaco, Chicho et Sebastien Jimanez-un jeun, grand talent

Gz- Quelle est la meilleur manière de terminer une Milonga ? Choisissez :

a) 
Les pieds douloureux après avoir tant dansé
b) A la recherche d’une « after » pour continuer.
c) En allant prendre un petit déjeuner.
d) Avec quelqu’un
e) Autre, (précizez) :

this work was shared 0 times
 000