Posture et accordage : l’exploration du prémouvement – 26 mai avec Charlotte Hess

By jpe 2 semaines ago

Posture et accordage : l’exploration du prémouvement

Cet atelier s’adresse aux danseurs de tango argentin. Il permettra de travailler de manière subtile et en profondeur la posture individuelle et l’accordage dans le couple dansant, en centrant notre attention sur les enjeux du prémouvement.
Depuis des années, en séance individuelle, ou dans ces ateliers spécifiques, Charlotte mêle des éléments de l’analyse du mouvement dansé, les apports d’Hubert Godard et des outils du rolfing à son expérience de la transmission du tango argentin.

> Déroulé : 3h d’atelier, avec 10mn de pause. La dernière 1/2h sera consacrée à 1 pratique dirigée afin d’explorer ce qui aura été vu durant l’atelier.
> Infos pratiques : Venir avec une tenue confortable, paire de chaussettes, chaussures de tango et vêtements chauds pour les plus frileux.
> Tarif 1 atelier: 45 €
> Adresse Studio Nrgym – 340, rue des Pyrénées, Paris 20 – Code d’entrée : 26879, gymnase fond de la cour, salle de danse, 1er étage.
> Infos : contact@mordidadetango.com ou 06 09 02 98 42
Inscriptions obligatoires. Dans la limite des places disponibles.
> S’inscrire : https://goo.gl/forms/uXAIzunyEVmAadve2

La posture est déjà en soi un mouvement, aussi infime soit-t-il. C’est pour cela que nous l’aborderons toujours d’un point de vue dynamique.
Nous commencerons par une préparation corporelle individuelle qui permettra :
– une prise de conscience de ce que pourrait être une posture plus « équilibrée » : alignement des grandes masses du corps : tête, thorax, bassin, autour de l’axe vertical ; à assurer la station debout, la maîtrise du déséquilibre et/ou l’équilibre du corps en mouvement, sans faire appel à une intervention musculaire (permettant à la fonction tonique de faire son travail).

L’objectif de ce travail sur la posture est ensuite de libérer le geste, d’atteindre une plus grande fluidité, une plus grande précision du mouvement, une acuité à l’écoute du corps de l’autre ainsi qu’une économie dans l’effort.
Par de petits exercices simples, à faire à deux, nous expérimenterons l’accordage dans le couple, c’est-à-dire toutes les opérations préalables à la production du geste que nous nommons le prémouvement.

Dans le tango, le prémouvement, appelé aussi guidage, peut être entendu comme la proposition du guideur et la réponse donnée à cette proposition par le guidé, dans un dialogue permanent, convoquant écoute et attention
réciproque, autour d’une même intention. Indissociable du mouvement, l’intention engagera notre relation au sol (poids, transfert de poids), à l’espace, au toucher, à l’abrazo, (posture, axe), et aussi la dissociation.

Le but de cet atelier sera de travailler à partir de la sensation. Laisser de côté la volonté motrice consciente pour éveiller plutôt un mode d’attention sensorielle, en se connectant au prémouvement de son partenaire. L’idée est de découvrir comment l’activité de guider peut se situer hors de la sphère proprement volontaire. Le guidage reste perçu consciemment, mais l’action se situe ailleurs : ne plus savoir d’où vient l’impulsion d’un geste. Et peut-être arriver à ce que les rôles guideur/guidé se dissolvent pour créer un milieu.

La dernière demie heure sera consacrée à une pratique dirigée qui nous permettra de mettre à profit ce que aura été exploré durant l’atelier. Elle sera l’occasion de vivre ce troisième terme de la relation qui jouera un rôle décisif dans l’improvisation du couple dansant.

Charlotte Hess est danseuse de tango argentin et performeuse. Elle a une longue carrière internationale comme danseuse de tango argentin, avec une expérience en compagnie d’une dizaine d’années. Elle participe à de
nombreux projets artistiques et créations. Elle enseigne avec passion le tango argentin depuis plus de 20 ans. Sa formation en arts du spectacle (danse), en analyse du mouvement et en philosophie (esthétique), lui vaut une sensibilité singulière. Elle est titulaire d’un master 2 en philosophie sur le thème de la marche, la flânerie, et des liens entre déplacement et pensée. Elle s’est formée à l’analyse du mouvement dansé à l’Université de Paris 8, puis avec Hubert Godard. Elle est titulaire d’une licence en « Arts du spectacle », mention « danse » à Paris 8. Elle pratique le rolfing depuis quelques années avec Claudia Righini. Elle se produit comme performeuse et propose aussi des ateliers à des publics fragiles : elle a mené pendant 2 ans une expérience artistique avec de jeunes autistes avec les outils du tango argentin dans l’ESAT « Turbulences », et à l’hôpital de jour EJA, à Paris. Elle est titulaire d’un diplôme « Pratiques somatiques et monde du soin » (département danse – Université Paris 8). Avec la rolfeuse Violeta Salvatierra, elle est membre fondatrice de l’association « Le moindre
geste » qui diffuse la création et la performance artistique dans le champ social et médical. Toutes ces expériences transversales nourrissent aussi son approche artistique et pédagogique du tango.

this work was shared 0 times
 000