fbpx

Entrevistita à Dounia Menyouby

By jpe 3 semaines ago

Qu’est ce qui vous fatigue dans le milieu du tango ?

Question à 1000 points! J’essaie un maximum de voir le bon dans chacune des situations ou bien de m’en sortir le plus vite possible si j’en suis fatiguée 😉 mais peut-être qu’il s’agirait surtout de la façon dont certains ont un avis très tranché sur les différents composants du milieu, qu’il s’agisse de la pratique de la danse ou des choix musicaux, etc… Peut être que je rêve trop d’une ambiance générale où chacun pourrait ressentir et vivre le tango sans tenter d’imposer à tous son point de vue, juste en acceptant que cela soit plus grand que nous… 

 

Où et avec qui avez vous découvert le tango? 

Bizarre mais ma toute toute première rencontre avec le tango a eu lieu à mes 9 ans, en dernière année de primaire lors d’une représentation de fin d’année, où se regroupaient plusieurs écoles primaires. Ma maîtresse avait visiblement une passion pour la culture du tango ou la danse puisque à cette occasion elle eut l’idée folle de nous faire imiter devant tous une sorte de petite reproduction de la milonga. Pour jouer le jeu a 100%, nous étions tous joliment costumés de « tenues de bal », s’essayant à danser en couple sur une version de la Cumparsita! J’ai beaucoup aimé l’ambiance et à cette occasion je me suis promise de danser un jour le tango une fois adulte. 

Par la suite mon premier contact un peu plus réel avec le tango s’est fait grâce aux enseignants René Bui et Florencia Garcia puisqu’ils m’ont appris à réaliser mes premiers pas, et ce fut dans leur cours que j’ai eu la chance de rencontrer immédiatement mon premier partenaire! A l’époque, j’ai pu également découvrir la culture et la danse à travers les cours de Jorge et Dominique. 

Pour vous où se joue l’avenir du tango ?

L’avenir du tango se trouve sans hésiter dans le rapprochement entre les musiciens d’aujourd’hui et les danseurs de bal. Enfin surtout l’avenir du tango à Paris. Nous avons la chance d’avoir ici des musiciens du tango, français ou étranger et l’avenir serait selon moi d’avoir l’opportunité de danser sur des orchestres vivants plus souvent. Certaines milongas ont entrepris cette superbe initiative et je crois que nous devrions songer davantage à créer des occasions en ce sens. De plus les formations de musiciens du tango de passage ou résident à Paris proposent des arrangements sur des orchestres que nous connaissons tous, mais également leurs propres créations plus ou moins dansantes mais à découvrir sans modération! Bon pour pousser encore plus sur le point de vue danse tango/musique tango actuelle (qui je l’avoue m’anime beaucoup beaucoup ^^),  il serait  intéressant aussi de permettre à l’univers des danseurs d’avoir davantage d’occasion d’assister à des concerts d’orchestres vivants, surtout dans une ville comme Paris où cela est particulièrement envisageable !

Un bon et un mauvais souvenir de tango ?

Un Mauvais souvenir… Ce serait peut être ma toute première fois en milonga. J’avais 3 mois de tango et sans prétention le désir de me rendre à la dolce cita pour découvrir les lieux sans mon partenaire. En voilà une idée assez folle! J’ai eu la chance de danser avec une personne sans vraiment comprendre comment il a pu être aussi patient, mais je me souviens surtout de la frustration que j’avais eu de ne pas réussir à danser avec qui que ce soit! compréhensible mais pas évident à gérer émotionnellement hein!  J’ai fini par rentrer, m’acharner encore plus en cours et en pratique.  

Pour le bon souvenir, il y en a assez régulièrement entre tandas, moments avec les amis en bal, beaux instants de musique live… enfin à cœur ouvert, le tout dernier bon moment qui me vient à l’esprit serait la représentation de fin de stage de chant au festival de Tarbes. Première occasion de chanter un tango en solo sur scène, accompagnée du splendide guitariste Augustin Luna et entouré de mes professeurs, devant des amis. À cet instant et pour juste quelques minutes, tout cet entourage m’a donné l’agréable impression de me rapprocher un petit peu plus de la culture du tango !

3 tangos 3 orchestres 3 danseurs 

Te Aconsejo Que Me Olvides 

Fueron tres años 

Tanguera 

Les orchestres de :

Osvaldo Pugliese,

Mariano Mores

Miguel Caló 

Vanessa Vilalba

Juana Sepulveda

Sebastian Jimenez

Quelle est la meilleure manière de terminer un milonga ?

a) Les pieds douloureux après avoir tant dansé
b) A la recherche d’une « after » pour continuer.
c) En allant prendre un petit déjeuner.
d) Avec quelqu’un
E) Autre, (précisez)

B un after pour danser encore (même sur du hip-hop on dit oui!) 

this work was shared 0 times
 000